projet     responsable du projet     participants     publications     conférences     projets précédents  
  réalisations     projets reliés     membres  


Les asymétries et leur traitement par les systèmes de performance
Grand projet de recherche concertée
Subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
1998-2003


Ce grand travail sur les asymétries des langues naturelles fera avancer la recherche de pointe en linguistique théorique et en linguistique computationnelle. De surcroît, il répondra à l'impératif d'innover en matière de technologie de l'information, par le développement d'un outil plus précis de recherche et de repérage de l'information.

Le volet linguistique théorique cible une propriété fondamentale de la faculté de langage et présente des justifications supplémentaires à l'existence de la Grammaire Universelle, commune à toutes les langues. La présence de relations asymétriques en syntaxe, en morphologie et en phonologie nous conduit à supposer que leur existence n'est pas l'effet du hasard mais est bien le reflet d'une propriété organique de la Grammaire Universelle, qui se réalise de manière modulée dans chaque composant des grammaires particulières, et de manière sensiblement distincte dans chaque famille de langues (romanes, germaniques, sémitiques, africaines, slaves, balkaniques) et dans chaque langue et dialecte qui les constituent. C'est par la concertation d'un réseau de chercheurs de réputation internationale ayant une connaissance approfondie de la forme de ces langues, distribués dans sept universités canadiennes, et d'une vingtaine de collaborateurs étrangers, distribués dans des universités américaines, dont le MIT et l'Université Princeton, dans des universités euporéennes, dont l'Université de Paris 8 et l'Université d'Oxford, et des pays Arabes, dont l'Université de Rabat, que ce grand travail conduira à la formulation d'un modèle des asymétries linguistiques. Ce modèle sera l'image de l'état initial de la Grammaire et de ses modalités de variation, tant de nature typologique, historique que dialectale. La vaste couverture empirique de la recherche contribuera à la validité du modèle et le distinguera des modèles articulés à partir de petits ensembles de langues.


VRQ - Traitement des langues naturelles
Grand projet de recherche concertée sur le traitement des langues naturelles
Subventionné par Valorisation Recherche Québec

Ce programme s’inscrit dans la foulée d’un grand travail de recherche concertée (GTRC) dans lequel nous avons établi les fondements de la théorie de l’asymétrie de la grammaire, qui couvre les propriétés des représentations linguistiques interprétables par les systèmes de performance (Di Sciullo, 1998, 1999, et sous presse). Nous avons défini les fondements de la théorie du parsage par recouvrement des asymétries locales et développé un prototype d’analyseur morphologique qui est une implantation transparente de la théorie de l’asymétrie morphologique (Di Sciullo 1995). Ce prototype analyse automatiquement la structure argumentale des expressions lexicales complexes (Di Sciullo et Fong, 1999, démonstrateur disponible). Nous avons aussi développé un prototype d’analyseur aspectuel-conceptuel pour les expressions morphologiques complexes qui est intégrable à titre de module spécialisé dans un système de traitement d’information (Di Sciullo 1998, démonstrateur disponible). Nous travaillons maintenant à développer la couverture empirique de notre théorie, la robustesse des prototypes et leur intégration dans un engin de dépistage d’information.

© 2010 Interface Asymmetry Project. Tous droits réservés.
La reproduction totale ou partielle de ce site est interdite sans l'autorisation éxplicite et préalable du detenteur des droits d'auteur.